Imprimer
Gilles Lequitte (à gauche), nouveau directeur délégué aux formations au lycée Sérusier, au côté du proviseur Sylvain Ferré.
Gilles Lequitte (à gauche), nouveau directeur délégué aux formations au lycée Sérusier, au côté du proviseur Sylvain Ferré.

Le lycée Sérusier a officiellement dépassé le cap des 800 élèves. Principale nouveauté de la rentrée, la mise en place de la réforme des lycées. Huit enseignements de spécialité sont proposés par l’établissement carhaisien. Point de rentrée avec le proviseur, Sylvain Ferré.

Plus de 800 élèves. Si l’effectif du lycée Sérusier n’atteignait pas les 800 élèves l’an passé, il s’élève cette année à 810, dont 150 élèves en seconde et environ une centaine à chaque autre niveau. En terminale pro, on dénombre 80 élèves. Les classes de BTS comptent aussi 90 élèves en moyenne. L’internat affiche complet : il accueille 175 élèves en provenance de toute la région. Par ailleurs, plus de 150 adultes interviennent dans l’établissement (30 agents, 15 surveillants, 10 administratifs, une centaine de professeurs et d’AVS). L’équipe enseignante est stable dans l’ensemble.

 

Un nouveau dans l’équipe de direction. Outre le proviseur, Sylvain Ferré, en poste depuis plusieurs années, l’équipe de direction comprend un proviseur adjoint, Philippe Halléguen, un adjoint gestionnaire, Raymond Trémeurd. Un nouveau directeur délégué aux formations, Gilles Lequitte, a été accueilli cette année. L’équipe compte aussi deux conseillers principaux d’éducation : Gaëlle Nedélec, et depuis la rentrée, Stéphane Macé.

 
Huit enseignements de spécialité. La réforme du lycée entre en vigueur cette année, complexifiant quelque peu l’élaboration des emplois du temps. « Nous y sommes toutefois parvenus », souligne Sylvain Ferré. Sur la douzaine d’enseignements de spécialité suggérés au niveau national, il y en a sept que l’on retrouve dans tous les lycées : maths, SVT, humanités-littérature-philosophie, langues vivantes, (espagnol ou anglais), histoire-géographie, sciences économiques et sociales et physique-chimie. À ce nombre, le lycée Sérusier en a ajouté un huitième : numérique et sciences informatiques. « Il s’agit d’un tout nouvel enseignement qui n’est pas disponible partout », ajoute le proviseur. Les élèves doivent choisir trois spécialités sur les huit.


Source : https://www.letelegramme.fr/finistere/carhaix/serusier-le-cap-des-800-eleves-franchi-03-09-2019-12373775.php#b5cYzu8Z30oYulVM.99