Les dates des portes ouvertes des établissements bretons 

Le site nadoz.org présent les dates des portes ouvertes des établissements bretons :   

Cliquez ici pour voir les dates des portes ouvertes des établissements bretons

Michel Nédelec, responsable de la subdivision immobilière du Finistère à la Région, a dévoilé les détails des principaux chantiers à venir.

Lycée Sérusier.Plus de 8 M € d'investissement de la Région

Trois chantiers majeurs vont bientôt débuter au lycée Sérusier. Leurs contours ont été détaillés, ce vendredi, par la vice-présidente en charge des lycées à la Région, Isabelle Pellerin.

La rénovation des lycées bretons fera l'objet de lourds investissements de la Région dans les prochaines années. « Le parc est vieillissant. La plupart des bâtiments datent des années 60 et des chantiers ont dû être enclenchés un peu partout en Bretagne », reconnaît Isabelle Pellerin, vice-présidente en charge des lycées à la Région. Venue rencontrer les élèves et le personnel de l'établissement carhaisien, ce vendredi 4 octobre, l'élue en a profité pour détailler trois projets majeurs qui devraient être complétés d'ici à 2022.

Une chaufferie au bois et du photovoltaïque

Un plan énergies a été voté en juin, a précisé Isabelle Pellerin, dans le but à la fois de réduire la consommation de 60 %, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, et de développer les énergies renouvelables. « Celles-ci représentent aujourd'hui 11 %, et nous aimerions atteindre 72 % d'ici 2050 », assure-t-elle.La Région a ainsi mandaté l'Association d'initiatives locales pour l'énergie et l'environnement (Aile) pour définir les modalités d'implantation d'une chaufferie mixte gaz/granulés au sous-sol du bâtiment restauration du lycée. À terme, l'installation devrait permettre de chauffer l'ensemble de l'établissement. 70 % des besoins seraient alors couverts par l'énergie bois granulés notamment issue de la filière locale.La mise en service de la chaufferie, dont le coût est estimé à 275 000 €, est fixée à 2021. La Région envisage aussi de « déployer une centrale photovoltaïque ambitieuse » (100 kW) sur les toitures.Selon une étude, le lycée carhaisien présente un fort potentiel de déploiement. L'idée est d'autre part de réduire les surfaces à chauffer, et notamment, à terme, de ne plus utiliser le bâtiment B.

Le gymnase reconstruit

Des précisions ont été notamment apportées concernant la rénovation attendue du gymnase du lycée. « L'architecte a suggéré de déconstruire et de reconstruire autrement, de manière plus fonctionnelle, explique Michel Nédelec, responsable de la subdivision immobilière du Finistère à la Région. Il est prévu de réorienter le bâtiment nord-sud, l'idée étant de le rendre autosuffisant, quasi passif ».Le projet prévoit de concentrer toutes les activités sportives dans un seul et même espace : organisé sur deux niveaux, le gymnase comprendra une salle multisports, une salle multiactivités de 440 m², des locaux pour élèves et enseignants, ainsi que des vestiaires refaits à neuf.La création d'une passerelle, à partir du plateau sportif, facilitera l'accès des lieux. Le coût de cette restructuration est évalué à près de 5 M €. Le démarrage des travaux est prévu en janvier 2021, et la livraison en janvier 2022.

Les fonctions support regroupées

Autre projet, chiffré celui- à 3 M € et porté en partenariat avec le département, la construction d'un bâtiment permettant de regrouper toutes les fonctions support de l'établissement en un même lieu à partir de 2022. « Les locaux des agents sont aujourd'hui disséminés dans l'établissement, ce qui est compliqué sur le plan de l'organisation », explique Michel Nédelec.Le nouveau bâtiment, dessiné par le cabinet d'architecture carhaisien 3A, réunira donc l'infirmerie, la lingerie (qui sera mutualisée avec le lycée Rosa-Parks de Rostrenen), les vestiaires et ateliers techniques pour agents, et une salle de repos.Il est aussi prévu de rendre le lycée plus accessible pour les élèves du collège Beg-Avel qui viennent s'y restaurer, par l'aménagement d'une rampe. « La rationalisation des accès rejoint aussi les enjeux de sécurisation de l'établissement », se réjouit Sylvain Ferré, proviseur du lycée. Durant la durée des travaux, des locaux provisoires seront aménagés pour les agents et l'infirmerie.

Jean-Noël Potin

Source : https://www.letelegramme.fr/finistere/carhaix/lycee-serusier-plus-de-8-meur-d-investissements-de-la-region-04-10-2019-12400364.php